Résultat équipe sénior masculine inter dép

Championnat InterDép Champagne-Ardennes

+ 16 M

TINQUEUX GUEUX HANDBALL CLUB / VERTUS

Synopsis de la journée :

Ce dimanche nos rouges et noirs avaient rendez-vous avec leur égo. En effet, il s’agissait pour eux de corriger le faux pas du match aller, puisque nos sharks s’étaient laissés piégés chez des vertusiens volontaires et appliqués. Sanction immédiate, Vertus était revenu à égalité en tête du classement. Aussi, ces derniers, remontés à bloc, viennent confirmer leur prestation du match aller et faire main mise sur la première place.

Notre TGHC quant à lui, au complet, sur son parquet avait coché ce match, déterminé à prouver que le premier acte était une faute de parcours et que le statu quo a trop duré.

L’échauffement permet de mesurer le niveau de détermination et de discipline qui animent les 2 équipes. Le retour au vestiaire permet à notre coach Véver de donner ses dernières consignes. Sonnerie, sorties des acteurs, la partie peut enfin commencer !

Aussitôt le coup d’envoi sifflé nos rouges et noirs imposent leur rythme en défense,   bien décidés à faire barrage à quiconque souhaite entrer dans leurs 9 mètres. Une pression collective qui se traduit immédiatement à l’affichage, puisque nos sharks infligent d’entrée un étouffant 6-0 à des vertusiens cueillis d’entrée. Des adversaires qui doivent attendre la 12ème minute pour ouvrir leur marque (6-1, 12e), malmenés par notre Eddy Crapez, en feu, qui écœure même les tireurs de 7m adverses. Il n’en fallait pas plus à nos aquatintiens, insolents de réussite collective en attaque placée. Ailiers, arrières et pivot se régalent, à l’image d’un David Aldeia qui s’offre une prise de balle à une main en pivot, d’un jet franc rapidement joué par un Alban Martin audacieux, d’un Cyril Nowack chargé à bloc qui fusille en appui à 10m le portier adverse, ou de l’impétueux Maxime Jazeron sur son aile droite. Offensivement comme défensivement le premier acte est à sens unique, si bien que nos sharks regagnent les vestiaires avec un matelas de 9 buts d’avance ! (15-6, 30ème)

Si nos joueurs sont satisfaits de leurs premières mi-temps, ils savent que rien n’est acquis surtout au regard de l’abnégation de leurs adversaires du jour, capables de revenir dans la partie au moindre laisser aller. Vigilance et discipline donc. Reprise.

Appliqués mais brouillons nos sharks ne parviennent pas à enfoncer le clou dans cette seconde mi-temps. Leurs adversaires rugueux en défense imposent un rythme soutenu, si bien que l’écart ne s’accentue pas. La tension monte, les 2min sont distribués de part et d’autres, si bien qu’il est difficile de retrouver l’identité de jeu qui fut la nôtre en première mi-temps. Ce sont 6 sanctions de 2min qui sont infligées de la 30ème à la 42ème – 3 par équipe (19-8, 42ème). Sur le format 6 contre 6, les joueurs de champs toujours volontaires ne rechignent pas à l’effort. Les espaces s’ouvrent, Axel Leroux bien servi sur l’aile gauche en profite pour se faire plaisir, Hugo Mahieu, prend sa chance de loin. A l’approche des dernières minutes la victoire semblent se dessiner pour nos joueurs (24-15, 55ème). La fatigue qui a gagné nos rouges et noirs et une gestion un peu flagrante permettent aux vertusiens de réduire l’écart sur contre-attaque. Néanmoins pour eux le mal est fait, la victoire est à nous 24-19, score final !

Ce dimanche le retour final au vestiaire n’avait donc rien à voir avec celui du match aller. Le sentiment du travail bien fait est là. Jamais la victoire n’a semblé pouvoir échapper à nos joueurs ! Une première mi-temps de référence qui permet de s’offrir une fin de match tranquille, tel est le secret de la réussite du jour et d’une première place assumée. Petite chanson. Rideau.

(M.C)

(Ou le fidèle reporter du club revenu de son exil pour participer à la fête avec ses potes !)